L'ÉGLISE

L'église saint Martin est une petite église romane à deux nefs. La nef principale se termine en abside. Les deux nefs sont réunies par des piliers ronds sous arcades du XVIème siècle. 


La nef principale, récemment restaurée, contient un autel face au peuple en calcaire, copie de l’époque romane. La nef latérale, côté nord, contient un autel en pierre d’époque classique.


Les stalles ont été remplacées par des bancs il y a une quarantaine d’années. 

Sur le mur de la nef, côté bourg, ont été reposées quelques stations restaurées du chemin de croix. 


La sacristie date de 1889. Le cadran solaire, gravé sur une pierre, date de 1605 et est le plus ancien du Perche. En-dessous figure une devise XP REGIT ASTRA , “le Christ dirige les astres”, dans lequel le chrisme est figuré par les deux lettres grecques X et P.

Le clocher


La tour de l’église porte sur une pierre gravée au-dessus d’une petite fenêtre la date de 1618.

La cloche, qui pèse 349 kg, fut bénite en 1838 par Maître Auguste Duval, curé de Berd’huis. Elle est nommée Jeanne, Marie-Madeleine.


Les vitraux


Plusieurs vitraux attirent l’attention : au mur de la Nef coté bourg, un vitrail en émaux de 1996 réalisé par Michel Ducreux, maître verrier à la Flêche sur un carton de Françoise Bürtz. Sont représentés “la charité de Saint Martin” et “la charité d’aujourd’hui”.


“Avant de peindre Saint Martin, j’ai peint le pauvre. Il est le coeur de l’Evangile. Nous sommes les pauvres et Dieu, comme un Saint Martin nous recouvre de son manteau”. - nous dit Françoise Bürtz.


L’autre partie du vitrail représente la Charité aujourd’hui. Vitrail très riche en détails mais exprimant la charité actuelle confrontée à la violence et à la pauvreté dans le tiers-monde.


- Deux vitraux de Paul Bony et Adeline Stévens (1948) : Notre Dame de Lourdes et à l’Ouest, la rosace de la Passion.
- Les trois vitraux du choeur : celui au centre représente les trois vertus théologales : la foi, l’espérance et la charité. De chaque côté des scènes d’évangile.
- Le vitrail du sacré-Coeur : Paray le Monial et Sainte Marguerite Marie Alacoque. En dessous se trouve l’emplacement de l’ancienne piscine romane.
- Le vitrail de Sainte Agnès, martyre.
- Le vitrail de Thérèse de l’Enfant Jésus, offert par la commune.


Le cadran solaire


Il se trouve au-dessus de l'un des contreforts côté sud de la nef, le long de la route Bellême Nogent le Rotrou. Il s'agit du plus ancien cadran solaire daté du perche (1605).
Il est légèrement incliné pour qu'il soit plein sud.


Les travaux


- Réfection de toute la toiture.
- Restauration du Portail Ouest, de la porte de la Sacristie et réalisation d’un très beau lutrin orné du Chrisme par M. Daniel Renard.

- Réfection du chauffage en 2012

- Restauration du beffroi de l'église en 2016.


L’église Saint Martin de Berd’huis, une église toute simple mais très bien entretenue par les chrétiens, et où il fait bon se retrouver pour célébrer et prier.


mairie berdhuis

22 route de Bellême 

61340 Berd'huis 

Orne - Basse Normandie 


02 33 85 23 60